LIGER club de ROANNE, Loire

LA LOIRE

 

 

 

 

 

 

Liger / Ligeris / Λιγηρος -

Nom gaulois de la Loire. C'est à partir du règne d'Auguste que la Loire délimitera l'Aquitaine de la Celtique. Le fleuve avec son débouché sur l'Océan Atlantique, fut très utilisé pour le commerce maritime dès la plus haute antiquité.

 

Des ports gaulois dont font parties Corbilo et Cenabum, jalonnés son parcours. C'est entre la Loire et l'Allier que fut installé en 58 avant J.-C., les Boïens qui accompagnaient les Helvètes. L'étymologie de Liger est mal établie, certains y voient un terme en *ligã (lie, vase, limon), mais cette solution est très loin de faire l'unanimité.

 

http://encyclopedie.arbre-celtique.com

 

 

 

 

 blog.jpeg

St EULALIE en Ardèche est le premier village riverain du fleuve

 

 

Un carrefour linguistique d'exception

 

Legeyr

en occitan (langue d'oc)

Leyri

en forézien (franco-provençal)

Leyre

en langue d’oïl

 

Le Y marque le souvenir du G. Probablement d’un gaulois/ctique commun liga, lega, qui a donné le français « lie » et qui désignait tout sédiment d’eau et autre liquide, soit « lie, vase, limon ». La Loire pourrait tenir son nom originel d’une expression descriptive « rivière dont on voit le fond » ou « rivière qui dépose du limon ».


Bernard Lyonnet

doctorant en sémantique cognitive,

travaillant sur la compréhension des documents en langues celtiques,

spécialiste des thèmes sémantiques présentant l’espace et le temps

(lieux, orientations, cycles, saisons)

 

 

 

 

Le Pays Ségusiave

 

Les Ségusiaves (Segusiani, Segosianôn, Segusiavi) sont une population celtique occupant le bassin de la Loire depuis sa sortie du Velay jusqu'à la plaine de Marcigny et débordant, par delà les monts du Forez, jusqu'au confluent de la Saône et du Rhône

en savoir +

 


© ewiranda recueil bibliographique

 

 

 

La Loire, le département

 

Département Rhônalpin

situé entre Le Rhône et le Puy-de-Dôme,

limitrophe de la Saône-et-Loire et de l'Allier au nord

et de la Haute-Loire au sud.

 

 

blog.jpeg

 

 

 

Un lieu de passage historique

 

 

Nul ne conteste aujourd'hui que la traversée de l'actuel département éponyme a été depuis toujours un lieu de passage incontournable. Dans l'antiquité les chasseurs-cueilleurs Moustériens (Paléolithique) avaient privilégié les oppida (promontoires dominant le fleuve) pour s'y installer. Les fouilles réalisées dans le lit de la Loire en sont la preuve. Elles ont révélé un nombre très important de silex premières armes des hommes pour assurer leur survie.

 

Ce torrent volcanique favorisera très tôt la navigation des pirogues-monoxyles (embarcation longue et étroite, souvent faite d'un seul tronc d'arbre creusé, mue à la voile ou à la pagaie). Étymologiquement, le mot « pirogue » est sans doute à rapprocher du mot maya « piragua » désignant un petit canot, mot qui passa à l'identique en espagnol puis fut francisé. Des spécimens ont été découverts dans les eaux du fleuve notamment aux confins de l'Allier et de la Loire. 

 

Dès le XVIè siècle les coches d'eau feront leur apparition. Barques à fond plat dotées d'une cabane (Toue cabanée aujourd'hui), véritable taxis sur l'eau, assuraient le transport des passagers depuis Roanne en direction de l'estuaire et aussi de Paris. Puis on construira les "Rambertes" à St Rambert pour transporter le charbon des mines de St Etienne et encore bien d'autres cargaisons vin, armes, poteries, etc ...

 

 

 

blog.jpeg

Réplique d'une ramberte construite par Ensemble à Villerest en 2005

et déchirée en 2h le samedi 17 octobre 2015

 

 

Un axe prioritaire

 

 

L'axe marchand Méditerranée-Atlantique se constitua peu à peu alors que se développait le transport fluvial au XVIII è siècle. Les marchandises venant du sud étaient transbordées sur les bateaux de Loire afin d'être acheminées vers l'ouest et la capitale via le canal de Briare le plus ancien de France.

 

Roanne bénéficiait d'une position stratégique qui se développa par la suite avec la route et le chemin de fer. En effet le premier port de la Loire permettait aussi son franchissement !

 

 

 


 

 

Rivière Loire

par Charles BERG

 

 

Le fleuve soit disant "dernier fleuve sauvage d'Europe" a été depuis des siècles l'objet d'aménagements pour la navigation, et contre ses débordements légendaires. Bien loin de cette prétendue "sauvagerie", c'est un axe de civilisation plusieurs fois millénaire.

 

 

 

La Loire, par Charles-Louis Picaud, 1908, préfecture de Saint-Etienne  © Dane

 

 

   loire-riviere   

 

 


 

 

Val de Loire

 

Patrimoine mondial UNESCO en 2000

au titre de ses paysages culturels.

 

 

https://static.blog4ever.com/2010/07/424727/artfichier_424727_5376923_201512262938143.png

Ajoutée

21 juin 2013

 

 


 

 

 


 

 

https://static.blog4ever.com/2010/07/424727/artfichier_424727_3362991_20140127205116.jpg

 

27 > 31 janvier 2014

ROANNE, Loire

 

 

  Que faut-il ajouter de plus aux 40 excellents reportages

tournés par France 3 pour l'émission MIDI EN FRANCE ?

 

"SUIVEZ LE GUIDE" Rodumna, 2000 ans d'histoire ...

nous va bien !

 

 


Lundi 27 janvier 2014 © midi en france

 

 

 

Il nous faut féliciter Claire VAN KINH, historienne et auteur de nombreux ouvrages,

en particulier sur la Côte Roannaise, qui sert de guide à

 

" 2 000 ans d'histoire au bord de la Loire",

 

à Jean-Sébastien PETITDEMANGE et autres chroniqueurs

 pour la découverte de Roanne, de sa Région, du Département éponyme

 du fleuve LOIRE et de son canal ...

 

 

   >>> à suivre ...  

 

 


 

 La Loire à Roanne

 

https://static.blog4ever.com/2010/07/424727/artfichier_424727_4165770_201410081903408.jpeg

Le pont de Roanne appelé "pont du Coteau"

 

 


 

 

 



03/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres