LIGER club de ROANNE, Loire

D'où vient le mot "Gastronomie"

ST SYMPHORIEN DE LAY (42)

 

Joseph de Berchoux

(1760-1838)

 

 

Ce nom ne vous dit rien ! En fait, à part quelques connaisseurs, des gastronomes, des collectionneurs de livres anciens en gastronomie, peu de personnes connaissent ce nom. Pourtant il fut l'inventeur de ce mot qui enchante nos oreilles et qui évoque pour beaucoup d'entre-nous le plaisir de manger des aliments saints et de goûts épanouissant nos palais.
http://www.akilit.com

 

 

Joseph de Berchoux, né à Saint-Symphorien-de-Lay (42) le 3 novembre 1760 et mort le 17 décembre 1838 à Marcigny (71), est un poète et humoriste français.
Juge de paix quand éclata la Révolution française, il s'enrôla pour échapper à la proscription, et quitta le service après la Révolution pour se livrer aux lettres.
Également historien et sociologue, il inventa le mot « gastronomie » en publiant en 1800 La Gastronomie (1801), poème badin, qui obtint un grand succès. Dans son dictionnaire, Émile Littré, au mot « gastronomie », écrivit, à propos de cette œuvre : « Berchoux a donné en 1801 un poème de la Gastronomie, qui lui a fait une réputation méritée. »
http://fr.wikipedia.org

 

 

 

En 1985 les symphorinois entrent 
dans le Guinness des records
En présence de l’humoriste Yves Lecoq, célèbres pour ses imitations aux Guignols de Canal +, le 26 avril 1985 la commune entre dans le livre Guinness des records en cuisinant la plus grosses omelettes du monde. Elle était constituée de 42470 œufs cassés, soit le même chiffre que son code postal. Utilisée pour cet événement, la poêle qui servit à cuire ce plat de plus de deux tonnes, trône toujours fièrement à l’entrée ouest du village, au lieu dit la Croix de Fer.

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2010/07/424727/artfichier_424727_1118398_201208090017561.jpg

 

 

Joseph Berchoux, un politique et poétique gourmet

 

On lit dans le Littré cette définition du mot "gastronomie" : "l'art de faire bonne chère. Berchoux a donné en 1801 un poème de la Gastronomie, qui lui a fait une réputation méritée".
Ce Joseph Berchoux, qui passe, sinon pour l'inventeur du mot "gastronomie", tout du moins celui qui le popularisa dans la langue française, était originaire de la Loire.

 

 

Son petit chef-d'oeuvre (La Gastronomie ou L'homme des champs à table , pour servir de suite à l'Homme des champs par J. Delille) mériterait d' être réédité, et ses notes corrigées éventuellement, développées certainement par de grands érudits. Pourquoi même ne pas demander leur avis à des pros de la casserole ? Après tout, on a bien eu droit  à une réédition de La Philocolalie. Sans vouloir dénigrer L'Amour de la Beauté de Jean du Crozet, La Gastronomie est autrement plus digeste ! et peut-être plus importante...

 

http://www.forez-info.com/encyclopedie




26/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres