LIGER club de ROANNE, Loire

Faussement douce, LA LOIRE,

ce que les écrivains nous disent du fleuve

 

 

 

Un ouvrage de Jacques Boislève, écrivain qui poursuit un travail de recherche en littérature et écriture, axé sur « l’exploration » historique, géographique et littéraire de territoires – tout particulièrement le monde de la Loire qui est son domaine de référence.


Faussement douce, LA LOIRE, ce que les écrivains nous disent du fleuve

 

« De la Loire, les écrivains n’ont pas tous la même perception. Ceux qui sont nés sur ses rives ou y ont longtemps vécu (Joachim Du Bellay, Balzac, René Bazin, Maurice Genevoix, Hervé Bazin, Julien Gracq… pour n’en citer que quelques-uns) ont du fleuve une connaissance intime, à la différence des écrivains qui la découvrent en voyageant (Jean de La Fontaine, la marquise de Sévigné, Stendhal, Flaubert…) et qui portent sur elle un regard plus distancié. À partir de cette double approche, je me suis attaché à voir, en prenant appui plus particulièrement et tout naturellement sur les écrivains riverains, ce qui caractérise et singularise ce fleuve souvent paradoxal. » 

  

Editions Siloë, 2011 

160 pages, 16€

 

 

 



06/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres