LIGER club de ROANNE, Loire

Les gentilhommes verriers sont venus sur la Montagne Bourbonnaise

 


 

Les habitants ne furent guère nombreux en ces lieux avant la fin du Moyen Âge en raison de la pauvreté des terres. Terres qui devaient appartenir au seigneur Dalmas de Châtel-Montagne qui en fit don au prieuré de Marcigny, dans le Brionnais.

 

 

Église de St Nicolas des Biefs DR

 

 

Dans les années 1660, des verriers originaires de Lorraine et de Franche-Comté, chassés par les invasions venues de Saxe, attirés par l’abondance du bois et des fougères nécessaires à l’alimentation de leurs fours, se réfugièrent dans la région et installèrent leurs manufactures près du plateau de "La Verrerie". Les derniers verriers cessèrent leur activité au moment de la Révolution. Le bourg se déplaça alors pour occuper son site actuel. En 1849, la commune fut démantelée pour former celle de La Chabanne.

Des communautés familiales ont vécu là jusqu’au XIXe siècle, vivant essentiellement du travail du bois ; en 1851, on dénombrait 96 bûcherons et charbonniers et près de 200 sabotiers.

www.tourisme-montagne-bourbonnaise.com/-Saint-Nicolas-des-Biefs

 

 

 

Isabelle Lagoutte va plus loin :

Cette archiviste roannaise a cherché sur internet et aussi se souvient de ses lointains ancètres !

 

Les nobles étaient d'abord des hommes de guerre. Ils pouvaient aussi cultiver la terre, mais non point se livrer à l'industrie ou au commerce. Cependant, par exception, la verrerie était considérée comme un art noble. Cela ne voulait pas dire qu'on devenait noble en devenant verrier, mais qu'un noble pouvait exercer ce métier sans déroger. Un dicton du Moyen Âge, relevé dans l'ouvrage de Gerspach, dit que pour faire un vrai gentilhomme-verrier, il fallait d'abord trouver un noble né et en faire un bon ouvrier.

Les gentilshommes verriers ont toujours soutenu que leurs privilèges avaient été octroyés par le roi saint Louis qu'ils avaient suivi en croisade; en réalité c'est plus vraisemblablement à Philippe III le Hardi (règne : 1270-1285) son fils, qu'ils durent les privilèges attachés à la qualité de verrier. Il n'existe pas de documents authentiques se rapportant à cette époque, mais le procureur du roi, Ignace Chrétien, disait : « ce n'est qu'après avoir versé leur sang et ruiné leur fortune que ces nobles obtinrent de la générosité du roi Saint Louis une planche après leur naufrage. » Pour établir une verrerie, il fallait un privilège, c'est-à-dire une autorisation du roi donnée par lettre patente.

En 1448, après les guerres qui par longue espace de temps ont régné audit pays (la guerre de cent ans), quatre familles nobles de verriers lorrains obtenaient d'importants privilèges pour s'installer en forêt de Darney :
Ils étaient autorisés à établir ou rétablir des verrières (ou voirreries).
Ils étaient dispensés de tous impôts et du logement des gens de guerre.
Leurs marchandises pouvaient circuler librement sans payer aulcun passaige, gabaile, ni tributz quelconques.
Ils avaient le droit de couper dans les forêts le bois nécessaire au chauffage au four et aux réparations des bâtiments moyennant une faible redevance.
Ils pouvaient enfin chasser les bestes grosses et rousses à chiens et harnois de chasse et faire paître dans les bois 25 porcs par verrerie
Vers 1565 des huguenots de Normandie et de Lorraine s'installèrent en Angleterre, pays protestant. Parmi eux se trouvaient des gentilshommes verriers. Ils durent s'adapter à la vie dans leur nouveau pays, et leurs noms furent prononcés puis écrits à l'anglaise : les Caqueray, Bongars, Thiétry, Hennezel devinrent Cockery, Bungar, Tittory, Henzy.

Pour les mêmes raisons des verriers lorrains émigrèrent en Nivernais, Puisaye et Berry, notamment les Hennezel, Finance et du Houx. Certains s'y allièrent aux familles de gentilshommes locaux - voire bourgeoises - en donnant naissance à de nouvelles lignées.

 


 

Philippe Masson verrier à St Nicolas des B jusqu'au milieu des années 2000

 

 

Les verriers de Saint Nicolas des Biefs étaient de la famille de Finance, lorrains d'origine. J'ai retrouvé cette famille dans les registres paroissiaux de Saint Eusèbe des Bois en saône et Loire. Le territoire de cette commune fut amoindri pour créer celle de Monchanin, près du Creusot, où se trouvent deux lieus dits "la petite verrerie" et "la grande verrerie" !

Les gentilhommes verriers déforestaient les bois de hêtres et étaient sans doute obligés de "déménager" leur industrie afin de trouver de nouvelles ressources, c'est sans doute une des raisons qui leur ont fait choisir Saint Nicolas des Biefs, peut-être aussi la proximité avec Roanne et son port qui permettait d'écouler la marchandise.

Sur le site du musée de la verrerie de st nicolas, on trouve d'intéressantes informations sur la fabrication du verre et notament l'emploi du bois de hêtre et de la fougère, on peut imaginer que les rivières fournissaient le sable nécessaire ?

 

 

http://museeduverrier.free.fr

 

 

Voici le commentaire de Luc Adjena suite à notre article paru le 23 août 2010 :

 

"Je n'arrive toujours pas à avaler pourquoi des lorrains (verrerie de Pont à Mousson créées par Louis XIV), au 16ème et 17ème siècle, ont fait venir des Vénitiens et des autrichiens (avec les cristaux Marie Louise d'Autriche favriqués à Murano) sont venus se perdre à la Verrerie, où il n'y a pas de sable et par d'argile (des fougères il y en a!), à 20 km de la première route, pour fabriquer du verre. C'est inconcevable. J'ai vecu une partie de ma jeunesse à Goutaudier (juste à coté de la Verrerie) et je n'est jamais vu un morceau de verre dans le coin ! "

 

 

Naturellement une réponse s'imposait.

 

Il est vrai qu'en se rendant sur le plateau de la Verrerie situé à St Nicolas des Biefs (03) on a bien du mal à imaginer que verriers et charbonniers se cotoyaient dans la Montagne Bourbonnaise aux confins des départements de l'Allier et de la Loire. Le musée du verrier de la localité en apporte la preuve. 

 

 

 Cette matière existe, c'est LE VERRE SAINT-JUST®

 

 

 

 



19/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres