LIGER club de ROANNE, Loire

St Nicolas en Roannais 42, en Bourbonnais 03 et aussi en Brionnais 71

 

Un peu d'histoire locale

 

 

6 décembre

FÊTE de St NICOLAS

 

 

Nicolas, évêque de Myre, IV° siècle.
Dictionnaire des Saints, de Marteau de Langle de Cary et G. Taburet-Missoffe 


 

 « Un des saints les plus populaires. Les légendes foisonnent à son sujet : celle des garçonnets ressuscités chez le cruel boucher l’a fait patron des petits enfants. L’histoire peut simplement dire qu’il fut évêque de Myre et apparut à l’empereur Constantin pendant son sommeil… »

Né en 270 à Patare, en Lycie, moine, abbé puis archevêque de Myre, actuelle Demre, en Lycie, participa au 1er concile oecuménique à Nicée, actuelle Isnick, mourut en prison vers 345/350. Son corps fut apporté à Bari en 1087. Très populaire au Moyen Age, il ressuscita, selon la légende, trois enfants qu'un boucher (ou un aubergiste) avait égorgés et cachés dans un saloir. En fait il aurait délivré trois militaires injustement condamnés. Il aurait également empêché un père démuni de livrer ses filles à la prostitution en leur offrant des bourses pleines d'or. Patron des enfants sages, des enfants de choeur, des jeunes filles sans dot. Patron également des bouchers, des épiciers, des marchands de vin, des mariniers, des navigateurs, des tonneliers. Patron de la Lorraine, de la Russie. Représenté avec trois enfants sortant d'une cuve. Nom issu du grec "niké" (victoire) et "laos" (peuple).

Dicton : "Neige de Saint-Nicolas donne froid pour 3 mois".

 

 

https://static.blog4ever.com/2010/07/424727/artfichier_424727_2937621_201310292227235.jpg

Nicolas, Bishop of Myra, IV century.
Dictionary of Saints, Langle Hammer Cary and G. Taburet-Missoffe
"One of the most popular saints. Legends abound about her: that of boys raised in cruel butcher did patron of children. History can only say that he was bishop of Myra and appeared to Emperor Constantine in his sleep ... "
Born in 270 in Patara, in Lycia, monk, abbot and archbishop of Myra, now Demre, in Lycia, participated in the first ecumenical council at Nicaea current Isnick, died in prison in 345/350. His body was brought to Bari in 1087. Very popular in the Middle Ages, it rose again, according to legend, three children a butcher (or landlord) had murdered and hidden in a salting. In fact it would have issued three wrongly convicted soldiers. It would also have prevented a destitute father deliver his daughters into prostitution by offering them full of gold awards. Patron of good children, choir boys, girls without dowry. Also patron of butchers, grocers, wine merchants, sailors, navigators, coopers. Patron of Lorraine, Russia. Represented with three children coming out of a tank. Named after the Greek "as Nike" (Victory) and "laos" (people).
Saying: "Snow Saint-Nicolas gives cold for three months."

 

 

 

 

SAINT NICOLAS

en Roannais, en Brionnais et aussi en Brionnais.

 

 

https://static.blog4ever.com/2010/07/424727/artimage_424727_3765740_201111154105218.jpg

Faïence de Roanne

 

 

 

St Nicolas veille sur la navigation à ROANNE, Loire

C’est en 1628 que la puissante et riche corporation des mariniers fit vœu d’ériger une chapelle près du port en l’honneur de leur patron, Saint-Nicolas alors que la peste venait de ravager le tiers de la population roannaise. Elle fut achevée en 1630 grâce aux générosités des familles aisées et au concours des mariniers à son emplacement actuel à l’angle de la rue des Minimes qui était à l’époque du grand chemin royal de Paris à Lyon et du quai du Bassin, le quai de la Galère qu’empruntèrent de nombreux grands de l’Histoire pour venir s’embarquer à Roanne.
Des services religieux furent-ils célébrés dans cette chapelle ? On l’ignore car les archives n’en font pas état jusqu’en 1660.

 

 

St Nicolas watches over navigation Roanne, Loire
It is in 1628 that the rich and powerful corporation of boatmen vowed to build a chapel near the harbor in honor of their patron, Saint-Nicolas, while the plague had just ravaged third of the Roanne population. It was completed in 1630 through the generosity of wealthy families and assistance from mariners to its current location at the corner of the Rue des Minimes which was at the time of the great royal road from Paris to Lyon and Basin dock, platform of the Galley qu'empruntèrent many major in history to come to embark at Roanne. Were religious services celebrated in the chapel? We do not know because the record does not say so until 1660.

 

 

https://static.blog4ever.com/2010/07/424727/artimage_424727_3765741_201111154436618.jpg
Chapelle St Nicolas du port, Roanne (42)
enchassée dans la rue des Minimes jusqu'aux années 1970.
 
 


Plus tard et alors que la chapelle avait dû subir quelques réparations coûteuses puisqu’elles nécessitèrent un emprunt elle servit de lieu de réunions qui devaient être fort bruyant étant donné le langage direct et vert des mariniers qui ont le sait n’étaient pas des enfants de chœur. C’est là qu’était élu le syndic qui était un personnage important puisqu’il arbitrait les litiges entre mariniers et commissionnaires par eau et qu’il était chargé de la police du fleuve entre Roanne et Digoin.

 

Later, when the chapel had to undergo some costly repairs necessitated a loan since it served as a meeting place that needed to be strong noisy as the direct and green language of sailors who were not aware of children chorus. It was there that elected the trustee who was an important figure since arbitrated disputes between sailors and commission water and was in charge of the police of the river between Roanne Digoin.

 

 

L'original de St Nicolas Musée J Déchelette  

 


En 1728, une deuxième chapelle Saint-Nicolas fut construite dans l’ile : cette chapelle Saint-Nicolas de l’Ile qui était dotée d’un service religieux régulier eut les faveurs des mariniers qui délaissèrent celle de Saint-Nicolas du Port qui fut mise sous séquestre et désaffectée à la Révolution. La garde nationale en fit le siège d’une de ses sections puis elle fut vendue à la famille Montvenoux, transformé en dépôt de grains, bureau de navigation et maison d’habitation tout en conservant son style et ses ornementations extérieures.



Articles du journal « L’Espoir » au mois de septembre 1972

 

In 1728, a second Saint-Nicolas chapel was built in the island: the Saint-Nicolas chapel of the island that was with a regular religious service was favored by sailors who neglected that of Saint Nicolas du Port, which was receivership and abandoned during the Revolution. The National Guard laid siege to one of its sections and then it was sold to the Montvenoux family, turned into deposit grain shipping office and dwelling house while retaining its style and its external ornamentation.
Newspaper articles "Hope" in the month of September 1972


 

 

...

A St JEAN-St MAURICE-sur-LOIRE, Loire
La fresque du chœur de l'église de Saint-Maurice, datant du XIIIe siècle, illustre la légende relativement peu connue des jeunes filles à marier. Pour l'historien et élu villerestois Henri Plasson "elle n'est pas à mettre à l'actif de St Nicolas "Patron des Mariniers", quand bien même la navigation sur la Loire remonte avant l’épopée des Rambertes, mais plutôt à St Nicolas, "Protecteur des Célibataires" ...

 

...
A St JEAN-MAURICE St-sur-Loire, Loire
The fresco of the choir of the church of Saint-Maurice, dating from the thirteenth century, illustrates the legend relatively unknown girls to marry. For the historian and elected Henri villerestois Plasson "it is not to be credited St Nicolas" Patron of the Mariners ", even browsing the Loire dates back before the epic Rambertes but rather to St Nicolas, "Protector of Singles" ...

 

 

blog st nicolas.jpg

Fresque XIIIè siècle, Eglise de St Maurice (42)

 

...

A VILLEREST, Loire

abritait, au XIIIe-XIVe siècle, une importante "école de clercs", il me semble évident que le culte de Saint Nicolas, rendu par une confrérie du lieu, était lié à Nicolas "Saint patron des écoliers!" !

 

...
A VILLEREST Loire
housed in the thirteenth-fourteenth century, an important "school of clerics," it seems obvious that the cult of Saint Nicolas, made by a brotherhood of the place, was linked to Nicolas "patron saint of school children!"
 

...

Au PAYS de CHARLIEU, Loire

St Nicolas, patron des mariniers, est aussi celui de 6 communes des bords de Loire :
la Benisson-Dieu, Briennon, Pouilly s Charlieu, St Nizier s Charlieu, St Pierre la Nouaille, Vougy (42).

 

...

On the COUNTRY CHARLIEU Loire

St Nicolas, patron of sailors, is also that of 6 towns of the Loire:
the Benisson Christi Briennon Pouilly s Charlieu, St Nizier s Charlieu, St Peter's Nouaille Vougy (42).

 

 

 blogprogres.jpg

Paroisse St Nicolas des bords de Loire

 

Presbytère,
174 place de l'Eglise


42720 Pouilly sous Charlieu


 04 77 69 92 87


paroisse.st.nicolas@orange.fr

 

 

...

A St NICOLAS-des- BIEFS, Allier

"Vers l'an 1000, la terre de Saint-Nicolas appartient à Dalmace, seigneur de Châtel-Montagne. Il en fit don à son épouse, Adélaïde de Semur, sœur de Saint-Hugues, abbé de Cluny. Au décès de son époux en 1066, Adélaïde se retira au couvent de Marcigny, dans sa Bourgogne natale, et fit don de ses biens pour partie aux puissants moines de Cluny et pour partie au couvent de Marcigny.  A sa mémoire et à celle de Dalmace un prieuré fut édifié sur le plateau de Muzy, ce lieu étant aujourd'hui appelé "le vieux Saint-Nicolas". Ce prieuré avait été dédié à Saint-Nicolas, évêque de Myre au IVe siècle, et saint patron des bateliers, rappelant ainsi que Marcigny est situé au bord de la Loire".
Explication donnée par le maire Jacques Blettery, après consultation de nombreux documents.

 

...

A St Nicolas-des BIEFS, Allier

"Around 1000, the land belongs to Saint-Nicolas Dalmace, Lord of Châtel-Montagne. He gave it to his wife, Adelaide of Semur, sister of Saint-Hugues, abbot of Cluny. On the death of her husband in 1066, Adelaide retired to the convent of Marcigny in his native Burgundy, and donated part of his property to the monks of Cluny powerful and partly at the convent of Marcigny. in his memory and that of Dalmace a priory was built on Muzy the tray, this place is now called "the old Saint-Nicolas." this priory was dedicated to Saint Nicolas, Bishop of Myra in the fourth century and patron saint of boatmen, recalling and is located in Marcigny on the Loire. "
Explanation Mayor Jacques Blettery after consulting many documents.

 

 

blog1886.jpg
Statue sur la place de 1886

 

...

A MARCIGNY, Saône-et-Loire

St Nicolas surplombe le portail d'entrée de l'église, un vitrail est dédié au St Patron des Mariniers.

 

...
A MARCIGNY, Saône-et-Loire
St Nicolas church overlooks the entrance gate, a window is dedicated to the Patron Saint of Mariners.

 

 

blogmarcigny2.jpg

St Nicolas u dessus du portail de l'église

 

blogmarcigny1.jpg

Vitrail de St Nicolas

 

 

 

 



01/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres